Thé ou café : Quel est le meilleur pour la santé ?

Café ou thé ?

Chacun a sa préférence et donnera volontiers son avis en la matière. Une chose est sure: bonnes ou mauvaises pour la santé, ces deux boissons n’ont pas fini de faire couler de l’encre.
De multiples études ont déjà été menées à leur sujet. Pourtant, d’innombrables rumeurs circulent toujours sur leurs comptes. Qu’en est-il vraiment ?


Le roi du petit-déjeuner : le bol de café

D’après La Nouvelle Presse du thé, les Français auraient triplé leur consommation de thé en l’espace de 25 ans. C’est beaucoup, mais pas suffisant pour détrôner le roi du petit-déjeuner : le café. Avec 1500 tasses consommées par minute, l’or noir reste la deuxième boisson la plus appréciée dans l’Hexagone, après l’eau. Le vin ne vient qu’en troisième position.

Pour la petite histoire, le caféier proviendrait d’Abyssinie, sur les côtes de la mer Rouge (actuelle Ethiopie). Cultivée au Yémen, la plante s’est ensuite répandue dans le monde arabe. C’est au 16e siècle que les Européens y prennent goût et l’introduisent sur le Vieux continent.

Le café, une boisson pour gens stressés ?

La réputation parfois entachée du café est-elle justifiée ? Le café est devenu notre compagnon quotidien. Il rythme notre journée.

Nombreux sont ceux qui ont du mal à ouvrir l’œil avant d’avoir terminé leur bol de café ! Nous comptons sur lui au travail pour nous donner un petit coup de fouet lorsque la fatigue se fait sentir.

Le petit noir se consomme à la chaîne, sur tous les comptoirs de France, le matin ou après la pause sacrée du déjeuner. Le légendaire expresso vite avalé sur le zinc aurait-il contribué à la mauvaise réputation du café, celle du businessman pressé qui se rebooste à coup de caféine avant de se lancer à corps perdu dans le travail ?

Le café a pris une telle place dans nos vies que nous l’avons depuis longtemps intégré à nos emplois du temps surchargés. Nous dégustons le thé avec raffinement, mais nous ne prenons plus le temps d’apprécier un bon café. Pas le temps, ou trop banal. Pourtant, c’est prouvé, nous ne pouvons plus nous en passer !

Trois Français sur quatre se disent « accros » à la pause café du matin: au bureau, ce break indispensable serait l’occasion de créer des liens avec ses collègues et d'échanger les infos et potins de l’entreprise.

Thé ou café : vive les antioxydants !

Grâce à sa réputation d’élixir de santé, le thé a gagné du terrain dans les placards de nos cuisines. Des boutiques raffinées font aujourd’hui le bonheur d’une clientèle plutôt féminine en quête de bien-être et qui en apprécie les variétés : thé vert, noir, rouge ou blanc, aux arômes fruités ou floraux.

De nos jours, on ne discute guère les effets bénéfiques du thé. Les recherches les ont largement confirmés. Energisant, purifiant ou diététique, le breuvage venu d’Asie protègerait des maladies cardio-vasculaires et du vieillissement en général grâce aux antioxydants.

Qu’en est-il du café ?

Un temps délaissées, les études sur le café sont récemment venues contredire certains clichés. La tendance : trois tasses par jour n’auraient aucun effet néfaste sur la santé.
Selon une étude de l’Institut national américain du cancer (NCI) publiée en mai 2012, l’or noir diminuerait même le risque de maladies mortelles!

Avant cela, d’autres vertus étaient déjà connues : la caféine, on le sait, possède des vertus stimulantes et augmente notamment la vigilance si elle est consommée en doses raisonnables. La meilleure nouvelle est que le café contiendrait, comme le thé, un grand nombre d’antioxydants. Le café réduirait ainsi le risque de souffrir de diabète de type 2 (y compris le décaféiné) et jouerait un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Les recherches soulignent également la prévention de certains cancers, comme le cancer du sein, le cancer colorectal, des maladies du foie, de Parkinson et d’Alzheimer. Le café acquiert ses vertus lors de la torréfaction, lorsque le grain est rôti. Il contient également du magnésium, de la vitamine B2, B3 et B5 et même des fibres, selon l’étude récente d’un groupe de chercheurs espagnols.

De quoi déculpabiliser enfin les abonnés de la machine à café ! S’il contient en effet plus de caféine que le thé, le café apporte à l’organisme de nombreux bienfaits, selon le type de grain (arabica ou robusta), le rôtissage et la méthode de préparation. C’est aussi un délicieux ingrédient culinaire, qui relèvera une sauce spaghetti ou accompagnera délicieusement une marinade de poisson. Inutile, donc, de choisir son camp : café et thé sont d’excellentes boissons, à déguster en variant les plaisirs !

Quelques idées reçues, vraies ou fausses ?

Le Café

Le café est bon pour la digestion :
VRAI ! Il stimule la sécrétion des sucs gastriques.

Le café peut combattre la migraine :
VRAI ! La caféine a le pouvoir de réduire la taille des vaisseaux sanguins et possède des vertus analgésiques, donc antidouleur.

p>Un café serré contient plus de caféine qu’un café allongé :
FAUX ! La quantité d’eau fait augmenter la quantité de caféine, élément soluble. Mieux vaut donc un petit noir serré plutôt qu’un allongé !

Le café aide à se concentrer :
VRAI ! Il stimule notre cerveau.

Le café augmente le taux de cholestérol :
VRAI et FAUX ! Les composés phénoliques qui causent cette augmentation peuvent être neutralisés en grande partie grâce à l’utilisation du filtre à café. Cette méthode de préparation est donc à privilégier !

Le Thé

Le thé rafraîchit en été :
VRAI ! En faisant augmenter la température superficielle de la peau, il favorise l’évaporation et la circulation sanguine aux extrémités. Le thé est donc un allié précieux pour les habitants du désert.

Un thé longtemps infusé contient plus de théine :
FAUX ! Les tannins développés lors de l’infusion inhibent la théine. Il suffit de jeter la première infusion d’un thé pour obtenir un « déthéiné ».

Le nuage de lait enlève au thé certains bienfaits :
VRAI ! Selon une étude allemande, le lait bloquerait les effets positifs des antioxydants.

Il faut préférer le thé en vrac :
VRAI et FAUX ! Tout dépend du thé que l’on achète. Certains thés en sachet contiennent effectivement des arômes et des conservateurs qui altèrent sa qualité.

Le saviez-vous ?

Le mot café nous vient de l’italien « caffè », lui-même dérivé du turc « qahvé ». A l’origine, il s’agissait du « Caouah » arabe qui nous est revenu sous cette forme au 19e siècle.

Partagez cet article :