Machine à café d’entreprise : faire le bon choix

café d'entreprisePosséder sa propre machine à café d'entreprise est un investissement intéressant. Les différentes études menées jusqu’à présent montrent que les bonnes relations entre les salariés d’une société se mettent très souvent en place autour d’une tasse de café à la pause. Cependant, choisir une machine à café pour l’entreprise doit être un acte réfléchi qui prend en compte les besoins des salariés ainsi que les habitudes de consommation.

Les modèles de cafetières pour l’entreprise

Aujourd’hui, le marché recense de nombreuses machines à café pour les entreprises, très abordables financièrement. Les modèles les plus répandus sont les percolateurs italiens ou les cafetières type Tassimo ou Nespresso, qui, en plus de faire du café, ont des fonctions de préparation pour différentes boissons chaudes. Pour ces modèles de machines à café d’entreprise, le chargement se réalise grâce à des dosettes, du café moulu ou des capsules. Dans les gammes de percolateurs plus chères, il existe des appareils pour café en grains avec moulin intégré.

Enfin, il est possible de louer sa machine à café pour l’entreprise si l’on fait le choix d’un distributeur automatique de boissons chaudes. Dans ce cas, un contrat de location avec un fournisseur spécialisé sera mis en place après avoir déterminé les habitudes de consommations au sein de l’entreprise.

Comment choisir le modèle adéquat ?

Le choix d’une machine à café d’entreprise doit prendre en compte plusieurs éléments avant de passer à investissement. Si le nombre de salariés est important, il est tout de même essentiel de connaitre les préférences de boissons de ceux-ci. En effet, tout le monde ne consomme pas de café et il faudra tenir compte de ce critère pour se tourner vers des machines qui proposent la préparation de boissons variées.

Ensuite, il faut évaluer la consommation de café journalière pour deux raisons. La première sert à choisir une machine à café d’entreprise qui prépare plusieurs tasses simultanément afin de limiter l’attente au moment des pauses. La seconde est d’ordre financier, car certains produits sont plus onéreux que d’autres. Les capsules sont, par exemple, plus chères que les dosettes.

Partagez cet article :